Entreprises - Après l'exemple de Paca, Bpifrance veut lancer de nouveaux "accélérateurs régionaux" en 2017


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

En 2016, Bpifrance a lancé à titre expérimental un premier accélérateur régional en partenariat avec la région Provence-Alpes-Côte d'Azur pour aider les entreprises locales à se développer. Forte du succès de l'opération, mise en avant dans son bilan 2016 publié le 31 janvier 2017, la banque publique d'investissement compte mettre en place d'autres accélérateurs régionaux de ce type en 2017.

Fait marquant de l'année 2016, l'activité d'accompagnement des entreprises engagée en 2015 par Bpifrance s'est fortement développée : 5.500 entreprises ont été accompagnées au cours de 2.100 missions de conseil, 250 événements et 45 sessions de formation, soit 31.000 personnes coachées, précise le bilan 2016 de la banque publique d'investissement publié le 31 janvier 2017 (voir notre encadré ci-dessous). Ce nouveau métier de Bpifrance se décline en trois volets : conseil, formation et mise en relation/ou en réseaux. Il s'agit d'aider les entreprises à évoluer, tant sur le plan de la taille, de la structure, que du digital. La première promotion de l'accélérateur de startups (36 entreprises concernées) a été lancé en 2016 dans ce cadre. Et l'accélérateur ETI (entreprise de taille intermédiaire), qui concerne 23 entreprises, a été créé au premier trimestre 2016. De son côté, l'accélérateur PME a atteint un rythme soutenu, avec deux promotions en cours (120 entreprises concernées), la première promotion arrivant au terme de son cycle en mars 2017.

Des accélérateurs en région

Compte tenu du succès de ces accélérateurs, une initiative a été lancée à titre expérimental fin mai 2016 en partenariat avec la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. La mise en œuvre de cet accélérateur Paca, adossé à l'Accélérateur PME de Bpifrance au niveau national, est confiée à l'Agence régionale pour l'innovation et l'internationalisation des entreprises (Arii-Paca), opérateur du développement économique en région. L'accélérateur régional doit permettre de favoriser le développement d'entreprises innovantes, d'accroître leur performance et de créer davantage de valeur et d'emploi. Concentré sur six mois, il peut consister en une forme de mentorat par un chef d'entreprise ayant réussi un challenge entrepreneurial ou prendre la forme d'ateliers-témoignages. Les entreprises suivies peuvent aussi bénéficier d'un diagnostic, réalisé par un consultant sélectionné par un comité composé de la région, de Bpifrance et de l'Arii, sur leurs enjeux stratégiques et organisationnels, leur potentiel d'export et de croissance externe, leur performance industrielle, l'innovation... Huit entreprises régionales ont été sélectionnées pour en bénéficier : Claranor, Clip industrie, Digitech, European Systems Integration (ESI), Mapping Control, Provepharm, Sophia Conseil et Wooxo. Face au succès de cette première expérimentation, la banque publique d'investissement a décidé de lancer de nouveaux accélérateurs en 2017 en partenariat avec d'autres régions.

Une collaboration renforcée avec les régions

Au cours de l'année 2016, Bpifrance a d'ailleurs renforcé ses partenariats avec les nouvelles régions. Pour preuve, les entreprises ont pu bénéficier de plus d'1 milliard d'euros de soutiens adossés à des financements régionaux. Les premiers prêts Feder Innovation ont été lancés en Auvergne-Rhône-Alpes. Enfin, autre initiative notable, un nouveau "prêt croissance" dédié au développement des TPE a été créé par la banque publique d'investissement, en partenariat avec les régions. L'Ile-de-France et la Bretagne s'y sont déjà respectivement associées en septembre et novembre 2016. Quelque 100 dossiers pour un montant de 4,5 millions d'euros de financement ont été instruits au cours des trois derniers mois de l'année écoulée. La généralisation de ces prêts est prévue pour 2017 et ne devrait pas rencontrer d'obstacle au vu des conditions simplifiées dont ils bénéficient : gestion en ligne, absence de garantie, montant compris entre 10.000 et 50.000 euros. Ces prêts doivent en revanche être adossés à un emprunt privé.

 

Bilan Bpifrance : une quatrième année de croissance
2016 a été la quatrième année de croissance consécutive pour Bpifrance dans tous ses métiers. C'est ce qu'indique le bilan 2016 de la banque publique d'investissement, publié le 31 janvier 2017 :
- les prêts accordés sans garantie ont progressé de 20% ;
- l'activité de fonds propres a augmenté de 31% ;
- le prêt export atteint la somme record de 729 millions d'euros, soit une hausse de 50% ;
- Bpifrance a injecté 24,4 milliards d'euros dans l'économie française.