Territoires Conseils

Démarche en faveur du développement agricole en pays Corbières & Minervois (11)


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Profondément marqué par des vagues successives de déprises agricoles, tant pastorales que viticoles, le pays Corbières & Minervois met en œuvre un redéploiement des exploitations en lien avec ses partenaires. Le programme 2012-2014 cherche à améliorer les conditions d'installation d'agriculteurs mais aussi à accompagner la diversification et la transmission d'exploitations existantes.

Dans le pays Corbières & Minervois (67 communes, 2 communautés de communes, 38.562 habitants), le secteur agricole représente un emploi sur cinq, soit 2.000 exploitants agricoles dont 1.700 en viticulture. Cette filière, très fragilisée, ne cesse de perdre des emplois et 20% du vignoble ont été arrachés ces dernières années. Un constat alarmant qui mobilise le pays et tous les partenaires concernés. Pour dynamiser l’activité agricole par l’installation, la diversification et la transmission d'exploitations, tout en s'appliquant à créer des synergies locales et à structurer des filières porteuses, le pays privilégie deux modes d'intervention : l'accompagnement individualisé des porteurs de projets et l’appui aux actions collectives territorialisées.

D’abord un diagnostic et la définition d’une stratégie

Parmi ses partenaires techniques, le pays s’appuie sur des partenaires techniques comme la chambre d'agriculture et l'association pour le développement de l’emploi agricole et rural de l’Aude (Adear 1). En 2012, un important travail de repérage a été conduit afin de définir des territoires prioritaires dans lesquels implanter de nouvelles exploitations. Ont été particulièrement ciblées : les terres irrigables sous-valorisées, les friches et garrigues à vocation pastorale ou encore les exploitations viticoles prêtes à la transmission. Une fois défini le programme de redéploiement 2012-2014, quatre réunions publiques ont été organisées dans différentes communes pour présenter le dispositif. Près de 80 personnes sont venues s’informer, faire part de leurs préoccupations sur les questions d’installations et discuter des actions prioritaires à inscrire au programme d’actions. Pour accompagner tous les porteurs de projet intéressés, et cela quels que soient leurs conditions d’âge ou de niveau de formation, le pays a mis en place un parcours de professionnalisation jalonné par des actions de formation spécifiques. Il relaie également auprès d’eux les informations sur les dispositifs d'aides mis en place par la région et par l'Europe.

Créer une dynamique territoriale en mobilisant les partenaires

Au-delà de ces accompagnements individuels, le programme entend impliquer dans cette dynamique, à la fois les collectivités locales, particulièrement les communes, mais également les acteurs économiques (caves coopératives...) et les organisations professionnelles (syndicats, ASA, Cuma, …) comme les associations de développement du territoire. "Les relais locaux sont très importants, explique Anne Laurent, responsable du dispositif. Ils permettent de créer une émulation et une dynamique de développement sur laquelle s'appuient les porteurs de projets." A titre d'exemple, en 2012 le pays a établi des contacts avec les caves coopératives du territoire, afin de favoriser l'installation de nouveaux adhérents. L’étape suivante consiste à organiser le portage du foncier par ces coopératives, afin de prouver l’intérêt d’encadrer ces installations viticoles par des structures coopératives.
Autre alternative à la sortie de crise viticole : l'ouverture des friches viticoles aux filières d'élevage extensif, de moutons et chèvres pour l'essentiel. Dans ce but, des réunions d'information ont été organisées avec des maires qui souhaitent accueillir des éleveurs afin de favoriser l’entretien des prés communaux et redynamiser du village. Dans ce domaine du pastoralisme, reste en 2013 à lever les freins d'accès au foncier, les contraintes d’urbanisme et les réticences des autres usagers. A cette condition, le dispositif mis en place par le pays pourra permettre d’accompagner l’installation de trois éleveurs et consolider cinq installations récentes...
Les actions collectives visent également à valoriser l’agriculture de proximité en complément de la filière viticole. Ce qui suppose d'organiser des circuits courts, de transformer les produits agricoles sur place... En un mot de "mettre le pays dans notre assiette", résume la responsable du dispositif.

Luc Blanchard, Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contacts

Pays Corbières & Minervois
Maison Gibert, 24 Bd Marx Dormoy
11200 Lézignan-Corbières


Tél. : 04 68 27 88 10
Nombre d'habitants : 38562
Nombre de communes : 67
Nom de la commune la plus peuplée : Lézignan-Corbières (10539 hab.)

  • Gérard Barthez
  • Président

Pour aller plus loin

Lire aussi