Tourisme - La DGE et Tourisme et Territoires mettent en ligne DATAtourisme

DATAtourisme, le "guichet Open Data de l'information touristique" est lancé. La version mise en ligne sur www.datatourisme.fr est une version bêta, la v2.0 est prévue pour le printemps 2017. Si le défi technique semble de taille, la vocation de DATAtourisme n'a rien de révolutionaire : il s'agit de collecter, structurer et homogénéiser les données extraites des différents systèmes d'informations touristiques de France, recueillies par les offices de tourisme, agences de développement touristique et comités régionaux du tourisme.

La direction générale des entreprises (DGE) du ministère de l'Economie et Tourisme & Territoires - le réseau national des destinations départementales (ex RN2D) - mettent en ligne DATAtourisme, "le guichet Open Data de l'information touristique". Présenté comme une ontologie - autrement dit "un ensemble structuré de termes et de concepts représentant le sens d'un champ d'information" -, DATAtourisme se veut un "nouveau format de référence pour le secteur du tourisme [qui] permettra de structurer et homogénéiser les données extraites des différents systèmes d'informations touristiques de France, collectées par les offices de tourisme, agences de développement touristique et comités régionaux du tourisme, en vue notamment de les rendre disponibles en Open Data".

Une gouvernance partagée

Plus concrètement, DATAtourisme a pour objectif "de décrire uniformément une large gamme de points d'intérêts dits touristiques, tels que les fêtes et manifestations, les sites patrimoniaux, les activités de loisirs, les itinéraires, les hébergements, les boutiques ou encore les restaurants". Ce nouveau référentiel national permettra de diffuser les premiers jeux de données déposés sur le portail Data.gouv.fr depuis la plateforme DATAtourisme, en cours de développement et qui doit être lancée en 2017. Il s'agit d'un format du web sémantique, intégralement interopérable avec les normes françaises et internationales. L'enjeu est de taille dans un secteur marqué par un très fort éparpillement des acteurs et où la vive concurrence entre ces acteurs - qu'ils soient publics ou privés - ne facilite pas nécessairement le partage des données.
Cette initiative a notamment été lauréate du programme des investissements d'avenir (PIA) en 2015. Sa gouvernance et sa construction sont partagées entre l'Etat et les acteurs touristiques territoriaux, "afin d'allier efficacement stratégie et expertise métier".

Quatre grands chantiers

Au-delà des aspects technologiques, la démarche engagée se traduit par quatre grands chantiers. Le premier est celui de la normalisation, avec la création d'un format commun pour la diffusion des données, à travers une ontologie basée sur les normes internationales actuelles. Le second chantier vise la plateforme elle-même et consiste à développer un logiciel chargé d'agréger les données des systèmes d'information touristique (SIT), les homogénéiser, puis les diffuser.
Troisième chantier : la qualification des gestionnaires de SIT (le plus souvent les agences de développement), avec la mise en place d'une réflexion collective autour de la fiabilisation du dispositif et de la qualification des données. Enfin, le quatrième chantier porte sur le "Business Model" et consiste en une réflexion collective et stratégique autour du modèle économique et de la gouvernance, afin de préparer le dispositif de demain. Les deux premiers chantiers sont financés par le PIA et les deux autres hors PIA.
La version mise en ligne de DATAtourisme constitue une version bêta. En termes de calendrier, l'objectif est de préparer - à partir des retours sur cette première version - une v2.0 enrichie et de diffuser les premiers jeux de données au printemps 2017.
 

Pour aller plus loin

Lire aussi