Culture / Tourisme - Audrey Azoulay lance une stratégie en faveur du tourisme culturel


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

En ouvrant, le 16 décembre, les premières Rencontres du tourisme culturel, organisées au Centre Pompidou, Audrey Azoulay a annoncé le "lancement en 2017 d'une stratégie en faveur du tourisme culturel". Pour la ministre de la Culture, cette stratégie "nous permettra d'être à nouveau présents dans les grands salons internationaux dédiés au tourisme, en lien avec Atout France, pour promouvoir la culture française [...] et d'accueillir, dès le mois de février prochain, des journalistes étrangers et des prescripteurs pour leur présenter des temps forts culturels de l'année 2017".

Un référent tourisme désigné dans chaque Drac

Au-delà de ces actions de promotion, l'objectif affiché est de "renforcer la coopération entre les acteurs du tourisme et ceux de la culture". L'enjeu est de taille, puisque près de la moitié des 84,5 millions de touristes étrangers arrivés en France en 2015 citent la visite culturelle parmi les motifs de leur séjour et que les deux tiers des entrées de musées enregistrées l'an dernier sont le fait de visiteurs étrangers. Du côté des résidents, 38% des Français ont pratiqué au moins une activité culturelle au cours d'un déplacement touristique en 2014.
Au plan national, la stratégie en faveur du tourisme culturel se traduira, "dès les premiers mois de l'année 2017", par la signature d'un nouvelle convention de partenariat entre le ministère de la Culture et le secrétariat d'Etat chargé du Tourisme. Selon Audrey Azoulay, celle-ci visera "à renforcer nos liens, à simplifier nos échanges, à favoriser le travail que nous menons en commun". Au niveau local, un référent tourisme sera désigné dans chaque direction régionale des affaires culturelles (Drac).
En termes d'"enjeux plus structurels", la ministre de la Culture a fixé un certain nombre de priorités. Il en est ainsi de la formation des professionnels, mais aussi de la diversification des publics, avec l'ambition de "viser de nouveaux publics, en particulier en direction des plus jeunes et des populations les moins favorisées".

Favoriser un meilleur ancrage territorial du tourisme culturel

Autre objectif : favoriser une meilleure répartition et un véritable ancrage territorial du tourisme culturel. Sur ce point, Audrey Azoulay a notamment rappelé que 20% du territoire concentre 80% des visiteurs. Pour remédier à ce déséquilibre, il faut "viser le développement du tourisme culturel sur l'ensemble de notre territoire national", car "il demeure des richesses trop mal connues en région". Le rôle des référents tourisme désignés dans les Drac sera précisément de "prendre en compte une diversité de situations entre des initiatives très repérées et d'autres moins connues du grand public".
La ministre de la Culture a également insisté sur l'enjeu des conditions de sécurité, désormais attendues par le public et indispensables pour garantir la fréquentation touristique internationale autour des grandes manifestations culturelles. Elle a notamment annoncé que "neuf millions d'euros seront consacrés, dans le budget 2017 du ministère de la Culture et de la Communication, aux mesures de sécurité de nos établissements et 73 emplois seront créés afin d'accompagner leur mise en place".
Ces crédits s'ajoutent à ceux annoncés par le Premier ministre lors du conseil interministériel du tourisme du 7 novembre dernier, soit cinq millions d'euros supplémentaires pour le fonds interministériel de prévention contre la délinquance et quatre millions d'euros pour le fonds d'urgence destiné à aider les festivals (voir notre article ci-contre du 9 novembre 2016).


Pour aller plus loin

Lire aussi