Culture / Education - Fleur Pellerin annonce un coup d'accélérateur pour l'éducation artistique et culturelle

Le ministère de la Culture a fait du développement de l'éducation artistique et culturelle une de ses priorités, avec "un effort particulier [...] en direction des jeunes éloignés de l'offre culturelle pour des raisons géographiques, sociales ou économiques, qui résident notamment dans les zones rurales et les quartiers de la politique de la ville". Un engagement qui se lit dans le budget 2016 du ministère de la Culture, avec une enveloppe en hausse de 35% pour atteindre 55 millions d'euros (voir nos articles ci-contre du 6 octobre 2015 et du 11 janvier 2016). Depuis 2012, les crédits consacrés à l'éducation artistique et culturelle (EAC) ont ainsi progressé de 80%.

Deux tiers des crédits pour les territoires prioritaires

Profitant de la réunion, le 1er février, du Haut Conseil à l'éducation artistique et culturelle (HCEAC), en présence de Najat Vallaud-Belkacem et de Fleur Pellerin, cette dernière a dressé "un bilan positif" de l'action menée en 2015. Les deux ministres ont également rappelé les grandes lignes de la "feuille de route interministérielle pour mettre en œuvre de façon ambitieuse et commune cette priorité du gouvernement", présentée en juin dernier (voir notre article ci-contre du 10 juin 2015).
Pour l'avenir, Fleur Pellerin a indiqué que "l'action soutenue et ciblée menée l'année dernière auprès des territoires prioritaires, quartiers urbains ou zones rurales, sera amplifiée en 2016, en choisissant d'y cibler 65% des nouveaux moyens qu'elle a obtenus en 2016 pour l'EAC et l'éducation aux médias et à l'image". Elle a lié cette priorité aux "événements de 2015 [qui] obligent tous les responsables politiques, culturels et éducatifs à donner à l'éducation artistique et culturelle un relief nouveau et une puissance nouvelle".

Des actions au-delà de l'EAC

Au-delà de l'EAC, la ministre de la Culture a également présenté "quelques-uns des dispositifs complémentaires les plus significatifs que son ministère a initiés en 2015 pour favoriser une plus grande participation des jeunes à la culture". Il s'agit en l'occurrence de la mise sur pied d'un jour dédié aux visites scolaires dans trois des plus grands musées de France - Le Louvre, le château de Versailles et le musée d'Orsay - (voir notre article ci-contre du 12 septembre 2015), du réengagement de l'Etat dans le financement des conservatoires (voir notre article ci-contre du 12 juin 2015) ou encore du plan "Génération belle saison", lancé le 8 décembre pour soutenir la création, la diffusion et l'organisation de spectacles et projets artistiques pour l'enfance et la jeunesse. Fleur Pellerin a également rappelé le projet d'élargir les horaires d'ouverture des bibliothèques et des médiathèques, dans le prolongement du rapport de la sénatrice Sylvie Robert (voir notre article ci-contre du 3 novembre 2015).
Afin d'aller plus loin, elle a demandé au HCEAC d'organiser, "avant la fin de l'année 2016", une nouvelle université d'été de l'éducation artistique et culturelle "pour faire émerger de nouvelles propositions".
 

Pour aller plus loin

Lire aussi