Handicap - En attendant l'accessibilité universelle, le gouvernement lance une campagne


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Le 4 septembre, Manuel Valls en personne - accompagné de Marisol Touraine et de Ségolène Neuville, la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion - a présenté aux associations de personnes handicapées "une grande campagne télévisuelle dédiée à l'accessibilité universelle, en partenariat avec France Télévisions".

"Plus belle la vie ensemble"

Il s'agit en l'occurrence de la concrétisation d'un engagement pris lors du comité interministériel du handicap du 25 septembre 2013, qui a vu le gouvernement décider le lancement de campagnes de communication pour modifier les perceptions du handicap et renforcer l'information sur les mesures en faveur de l'accessibilité (voir notre article ci-contre du 26 septembre 2013). Un première campagne a déjà porté, l'an dernier, sur la mise en œuvre des agendas d'accessibilité programmée (Ad'AP). Plutôt discrète (diffusion sur internet et en radio), elle visait essentiellement les propriétaires et les gestionnaires d'établissements recevant du public (ERP), afin de les sensibiliser aux démarches et travaux à engager.
La nouvelle campagne présentée par le Premier ministre vise en revanche clairement le grand public. Elle est intitulée "Plus belle la vie ensemble". "Ensemble" pour symboliser la solidarité et le partage de l'espace public, et "parce que les mesures en faveur de l'accessibilité ne doivent plus être perçues comme des solutions réservées à des populations particulières, ni seulement génératrices de coûts pour la société". "Plus belle la vie", parce que la campagne se compose d'une vingtaine d'épisodes télévisés d'une minute chacun, tournés à Marseille dans les décors et avec les acteurs de la célèbre série de France 3. L'objectif est de montrer, à travers des scènes de la vie courante, "comment des aménagements prévus pour des personnes en situation de handicap facilitent, en réalité, la vie de tous".

Une campagne à contretemps ?

Les vingt épisodes seront diffusés sur toutes les chaînes de France Télévisions vers 20h35, du 7 septembre au 18 octobre 2015. Le gouvernement espère ainsi "sensibiliser le grand public sur les avantages de l’inclusion". La campagne semble toutefois tomber quelque peu à contretemps. La loi du 5 août 2015 ratifiant l'ordonnance du 26 septembre 2014 relative à la mise en accessibilité des établissements recevant du public, des transports publics, des bâtiments d'habitation et de la voirie pour les personnes handicapées a en effet reçu un accueil glacial de la part des associations de personnes handicapées. Celles-ci voient dans ce texte - malgré sa volonté de pragmatisme et ses engagements de calendriers - l'abandon de l'objectif d'accessibilité universelle contenu dans la loi Handicap du 11 février 2005. Mais cette campagne, en visant le grand public, est peut être aussi un moyen de contourner les associations pour s'adresser directement aux personnes handicapées.


Pour aller plus loin

Lire aussi