Attractivité - Les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées lancent une marque bio interrégionale : Bio Sud-Ouest France

Un an après avoir lancé la bannière "Sud-Ouest France", les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées ont présenté le 25 février 2013, à l'occasion du Salon de l'agriculture, une marque bio interrégionale "Bio Sud-Ouest France".

Un après avoir lancé la bannière "Sud-Ouest France", les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées remettent ça avec cette fois-ci la création d'une marque bio interrégionale, "Bio Sud-Ouest France". Une première en France. La marque a été officiellement lancée le 25 février 2013, à l'occasion du Salon de l'agriculture qui a lieu jusqu'au 3 mars à Paris. Ses objectifs : permettre aux consommateurs d'identifier clairement l'origine des produits bio originaires du Sud-Ouest, mais aussi favoriser le développement de l'agriculture biologique. Actuellement, l'Aquitaine et Midi-Pyrénées font partie des régions qui comptent le plus d'exploitations bio en France : 2.161 exploitations bio et 57.240 hectares pour la région Aquitaine et 2.428 exploitations bio et 118.754 hectares pour la région Midi-Pyrénées. Le potentiel est important mais la production bute toujours sur un point : elle reste en deçà de la demande. "On espère que ce logo va tirer la production qui n'échappe pas au problème du différentiel entre l'offre et la demande, a expliqué Bernard Péré, conseiller régional d'Aquitaine à l'occasion du lancement de la marque le 25 février. On ne produit pas suffisamment par rapport à la demande, et du coup on a des produits qui viennent de très loin."
Les producteurs y ont tout de suite vu leur intérêt, à l'image de Benoît Granger, éleveur de bovins à Terrasson (Dordogne) et responsable d'une coopérative d'éleveurs bio de Dordogne (SCA Le Pré Vert). "La marque apporte une sûreté du produit que nous commercialisons, a souligné l'éleveur, cela valide notre schéma de production sans intermédiaire." Un point important à l'heure où les problèmes d'intermédiaires sont au cœur de l'actualité, avec le scandale de la viande de cheval…
Le cahier des charges pour obtenir l'agrément est très strict. Les produits doivent être produits et transformés sur le territoire d'une des deux régions, et seuls les organismes déjà certifiés en agriculture biologique peuvent y prétendre. Un comité d'agrément et de suivi a été mis en place, pour gérer, animer et contrôler la marque. "Nous souhaitons développer une marque extrêmement stricte", a précisé Alain Rousset, dont le conseil régional travaille avec la région Midi-Pyrénées et les professionnels de la filière bio depuis 2011 sur le projet. Les premiers produits estampillés "Bio Sud-Ouest France" seront disponibles en magasins au mois de juin 2013.

Emilie Zapalski

La cohérence de la nouvelle marque interrégionale avec la future "marque France"
Fin janvier 2013, le gouvernement donnait le coup d'envoi pour la création d'une future "marque France". A cette occasion, Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur, avait signalé sa volonté de remettre de l'ordre dans les différentes marques développées par les collectivités locales, à l'image de la bannière Sud-Ouest France, pour les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées ou de la marque Bretagne. La nouvelle bannière lancée le 25 février 2013 par les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées, "Bio Sud-Ouest France", n'est a priori pas en contradiction avec cette future marque France ombrelle. "La ministre est venue le 22 février à Toulouse et a été très intéressée par notre démarche, explique ainsi à Localtis Vincent Labarthe, vice-président du conseil régional de Midi-Pyrénées en charge de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de l'enseignement agricole. Ce que craint Nicole Bricq est surtout de voir se multiplier des marques créées par des départements, des communes, etc. A notre échelle, surtout avec deux régions impliquées, c'est encore acceptable." 
E.Z.

Lire aussi