Sécurité - Une deuxième vague de 49 zones de sécurité prioritaire est lancée

Après les quinze premières zones de sécurité prioritaire (ZSP) désignées à la fin de l'été, le gouvernement a lancé une deuxième vague de 49 ZSP, le 15 novembre. "A l'issue d'une démarche interministérielle, et après une concertation menée par les préfets et les procureurs auprès des élus locaux concernés, 49 nouveaux territoires ont été identifiés comme justifiant la création d'une ZSP", précisent les ministères de l'Intérieur et de la Justice, dans un document commun (voir ci-joint).
Toutes ces ZSP seront mises en place d'ici à septembre 2013. Avant la fin de l'année, les préfets devront affiner les projets : périmètres, objectifs détaillés, méthodologie et redéploiements de moyens, calendriers de mise en œuvre.
Au total, les 64 premières ZSP englobent une population de 1,6 million d'habitants. Une troisième tranche d'une cinquantaine de zones devrait être arrêtée en 2014.
La plupart des 49 nouvelles ZSP sont situées en zone de police, cinq sont en zone rurale et trois en zone mixte (voir le document joint). Ces territoires "concernent aussi bien des grands ensembles urbains victimes de trafics ou de violences urbaines, que des centres-ville ou des quartiers anciens dont la physionomie de sécurité est dégradée, ou bien encore des zones péri-urbaines touchées par une forte délinquance de passage et des cambriolages", soulignent les ministères.
Après une première zone créée à la Goutte-d'Or, Paris recevra ainsi de nouveaux renforts cette fois-ci dans le quartier Curial–Cambrai (19e arrondissement). "En renforçant les moyens policiers là où la pression est la plus forte, le ministre de l'Intérieur oeuvre à fidéliser les forces de l'ordre sur un territoire donné, pour plus d'efficacité et de proximité", s'est réjoui le maire de Paris, Bertrand Delanoë, dans un communiqué. 
Marseille est aussi dans cette situation : à la demande du maire de la ville Jean-Claude Gaudin, une deuxième ZSP a été retenue s'ajoutant à celle créée cet été dans les quartiers nord. "Son périmètre précis et son organisation seront définis dans le cadre d'une concertation entre les services de l'Etat et les élus locaux, avant la fin de l'année 2012", indique le gouvernement.
 

Pour aller plus loin

Lire aussi