Ville numérique - Nice lance son système de stationnement intelligent


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

La ville de Nice a présenté le 12 janvier son système de stationnement intelligent capable d'indiquer en temps réel aux automobilistes les places disponibles, tout en offrant de nouvelles solutions de paiement.

Présenté le 12 janvier comme une innovation mondiale, le dispositif de stationnement intelligent niçois se fonde sur l'installation d'un réseau de capteurs communicants sur les trottoirs, associés à des horodateurs de nouvelle génération, autorisant notamment le paiement sans contact. A partir de l'application GPS de son téléphone portable (application EzPark), l'usager sera orienté vers la place de stationnement libre la plus proche, en centre-ville, ou vers un parc en ouvrage. Par ailleurs, d'autres services seront également disponibles sur l'application : l'état du trafic, les horaires de passage des transports publics, la présence des taxis en station, des données sur la pollution et la météo. L'usager pourra choisir en connaissance de cause et ne pas être totalement focalisé sur l'automobile. Le réseau de capteurs informera également en temps réel les services municipaux sur les véhicules en dépassement de temps de stationnement ce qui facilitera les interventions ciblées des agents. Les formules et les modes de paiement vont se diversifier aussi. Avec les nouveaux horodateurs, les Niçois pourront payer leur ticket avec de la monnaie, une carte de crédit ou via leur smartphone, en mode sans contact. En outre, de nouvelles fonctionnalités de stationnement seront proposées, comme le règlement à distance d'un éventuel complément de temps de stationnement pour éviter un PV ou encore la prise en charge partielle ou complète du coût de stationnement, grâce à l'établissement d'un lien direct entre le ticket de parking et l'achat dans un commerce.

Un impact direct sur le trafic, la pollution et les nuisances sonores

Aujourd'hui, la durée moyenne de recherche d'une place de stationnement au centre de Nice qui est de 30 minutes, génère 25% de trafic supplémentaire. Par ailleurs, même aux heures de pointe, 8% des emplacements de parkings ne sont pas utilisés. Le nouveau système permettra d'optimiser le stationnement tout en faisant gagner du temps aux usagers en abaissant la durée du temps de recherche. Il devrait provoquer une baisse de trafic, et par effet induit, une réduction de la pollution et du taux de nuisances sonores. Une première expérimentation va être lancée sur une centaine de places sur un des grands boulevards de la ville. Elle s'étendra en juin à l'ensemble du quartier. L'objectif étant de couvrir les 8.500 places de stationnement payant de la ville, d'ici la fin du premier semestre 2014. L'investissement s'élève à 13 millions d'euros. Mais la ville a profité de l'opportunité de devoir remplacer ses horodateurs devenus archaïques (8 millions) pour se doter de ce système innovant. Développé par la Semiacs, une société d'économie mixte détenue à 80% par la ville, et par sa filiale, la société Sud, le système, qui est breveté, devrait rapporter des royalties à chaque mise en place par une autre collectivité. La ville espagnole de Tarragone a déjà fait part de son intérêt.

Le stationnement intelligent s'insère dans le plan de circulation de la ville 

L'intérêt de ce système, qui a obtenu le prix du "meilleur projet innovant ville intelligente 2011" lors du récent Smart City Expo World Congress organisé à Barcelone n'est pas uniquement fonctionnel et technologique. Il s'insère aussi dans un plan général intégrant l'ensemble des problématiques de circulation. Depuis 2008 la ville mène en effet une politique active se traduisant par de nombreuses mesures concrètes comme la mise en place d'un stationnement résident (1,5 euros par jour), l'ouverture de parcs relais aux deux extrémités de la ligne de tramway permettant d'associer le service à une faible tarification (1€), la création de 1.500 places de stationnement pour les deux roues, ou encore la mise en place de la vidéo verbalisation (par caméra) sur 10 carrefours. Il s'insère dans un cadre d'amélioration général destiné à permettre à la ville de prendre une position avancée en matière d'éco stationnement tout en soutenant l'activité économique et le commerce de proximité.

Philippe Parmantier / EVS

IMPACT du système de stationnement sur la ville
- Rotation plus rapide et des stationnements de courte durée (zones bleues et arrêts minutes
- Amélioration des conditions de circulation au centre-ville grâce à une information en temps réel sur la circulation et les stationnements disponibles
- Réduction du stationnement anarchique et du non-respect des zones de stationnement réglementées
- Baisse des émissions de Co2 liées à la recherche d'une place de stationnement ou à l'arrêt derrière une véhicule de livraison
- Paiement facilité et à l'acte, c'est-à-dire, au temps passé
- Réallocation d'une partie des agents de contrôle à d'autres tâches sur le terrain
- Promotion et revalorisation du commerce en centre-ville

Pour aller plus loin

Lire aussi