Le conseil général de Savoie présente son plan fibre optique jusqu'à l'abonné


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

La lutte contre la fracture numérique territoriale passe désormais par la Savoie. "Notre département ouvre la voie et montre l’exemple au niveau national car c’est l’un des projets très haut débit les plus importants et innovants jamais envisagés dans un territoire peu densément habité et en zone de montagne", a su convaincre le président du conseil général, Hervé Gaymard. Pour preuve, Nathalie Kosciusko-Morizet, la secrétaire d'Etat au Développement numérique, s'est rendue sur place, ce 1er juillet, "afin d’illustrer, au niveau local, la politique volontariste qu’elle mène pour le développement du haut et du très haut débit". Ce voyage ministériel a été l'occasion de rappeler le cadre et les modalités de mise en oeuvre des 2 milliards d’euros relevant des investissements d’avenir consacrés au déploiement des infrastructures. Après deux visites d'entreprises (Geomap Services et Myriad Group), la secrétaire d'Etat est intervenue lors de la rencontre "Couverture numérique : enjeux et perspectives pour la Savoie", organisée au technopôle Savoie Technolac.

Réseau d'initiative publique

Dans le cadre de son plan numérique départemental, le conseil général a en effet décidé, le 14 juin, de construire et d’exploiter un réseau départemental d’initiative publique (RIP) à très haut débit. L'infrastructure en fibre optique devrait couvrir, d'ici à 2020, l'ensemble de la Savoie. Il devrait comprendre, d'ici à 2015, un réseau de collecte d'environ 1.800 km pour un potentiel de plus de 300.000 prises optiques abonnés. Cette première phase (2011/2015) prévoit le raccordement de 50% des sites avec pour priorité : 92% des entreprises de plus de 6 salariés, les principaux sites publics, 54% des foyers et 35% des logements touristiques saisonniers, "avec une répartition géographique équitable sur tout le territoire, traitant en priorité 40% au moins des foyers en zones grises de l’ADSL (moins de 2 Mbit/s), et avec un plancher par commune située en zone grise de 25% des foyers". La seconde phase (2016/2020) prévoit ensuite le raccordement de la totalité des prises dans un délai de 5 ans. Le département a retenu le mode d'intervention de la délégation de service public (DSP), sous la forme d’une concession de travaux et de service publics, pour une durée "probable" de 25 ans. Le montant de l'investissement devrait mobiliser plusieurs partenaires. Il est estimé à 215 millions d'euros : 130 millions pour la première phase et 85 pour la seconde.

 
3.000 lignes inéligibles à l'ADSL

En outre, d'ici fin 2010, la Savoie poursuit la résorption des zones d’ombre de l’ADSL, engagée dès juin 2009. 2.000 lignes téléphoniques sont concernées par la construction de NRA-ZO (noeud de raccordement d’abonnés en zones d’ombre). Le département vient d'ailleurs de remporter une aide de 276.000 euros du Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader) sur un coût global pour la collectivité de 3 millions, dans le cadre de l’appel à projets lancé par l’Etat en faveur de la couverture haut débit des zones rurales. Les 1.000 lignes qui restent inéligibles à l’ADSL bénéficient, quand à elles, d’une aide départementale de 300 euros par foyer pour un accès à l’internet par satellite, en attendant l'arrivée de la fibre. "Nous voulons offrir aux territoires les meilleurs ingrédients d'avenir en support à la connaissance et à l’information", a conclu Hervé Gaymard. En fin de visite, le président du conseil général a d'ailleurs invitée Nathalie Kosciusko-Morizet à découvrir une application touristique sur iPhone contenant 150 commentaires et témoignages géolocalisés pour une découverte de la vallée de Maurienne. A la manière d'un audioguide de poche, cette application gratuite contient des visites commentées des points d'intérêts de la vallée d’Aiton à Bonneval-sur-Arc tels que la cathédrale de Saint-Jean-de-Maurienne, le Chemin du Petit Bonheur ou les Forts de l’Esseillon. Pour les 150 ans de la réunion de la Savoie à la France, le cadeau d'anniversaire était placé sous le signe d'un futur numérique !
 

Luc Derriano / EVS


Pour aller plus loin

Lire aussi