La Commission européenne veut soutenir une trentaine de "villes intelligentes"


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

La Commission européenne va recruter 25 à 30 villes "intelligentes" chargées de tester les nouvelles technologies vertes d'ici à 2020 afin d'arriver à un nouveau seuil de réduction de 40% de leurs émissions de gaz à effet de serre. Cette nouvelle initiative européenne a été officiellement lancée le 7 octobre par la Commission européenne dans le cadre du plan SET "plan stratégique pour les technologies énergétiques". Les villes sélectionnées devront aménager leurs bâtiments, leurs réseaux d'énergie et leurs systèmes de transports, afin de tester de nouveaux concepts, procédés et stratégies à faible intensité carbonique. En cas de succès, les procédés testés seront diffusés et commercialisés massivement. Les modalités budgétaires de l'initiative ne sont pas encore dévoilées. La conférence sur le SET organisée par la présidence suédoise ainsi que le prochain Conseil des ministres de l'Environnement, tous deux organisés le 21 octobre prochain, fourniront plus d'informations. Les 877 villes signataires du "Pacte des maires" en faveur de l'énergie seront probablement favorisées.
Cette initiative intervient alors que la Commission européenne va proposer de rendre contraignants les objectifs de diminution de 20% de la consommation énergétique d'ici à 2020. Les mesures mises en place actuellement ne permettraient d'arriver qu'à une réduction de 11%.

Gwenaëlle Radosevic / Welcomeurope


Le changement climatique au coeur des Open Days

 

L'initiative "Villes intelligentes" a été présenté lors de la septième édition des Open Days, dont l'un des quatre thèmes était le changement climatique. La manifestation bruxelloise, qui a réuni du 5 au 8 octobre plus de 7.000 responsables politiques et économiques et 213 régions et collectivités, était donc placée sous le signe du vert. Parmi les autres sujets abordés, les réponses des collectivités aux "turbulences économiques" et le microcrédit, la créativité, le tourisme et les innovations dans les systèmes de santé ou la culture ont été favorisés par les collectivités européennes les plus à la pointe.


Pour aller plus loin