Petite enfance - Assistantes maternelles : 335 heures par mois pour 1.108 euros...


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

© Hamilton / Rea |

Pas besoin d'alerter l'inspection du travail : les 335 heures mensuelles des assistantes maternelles - plus de deux fois la durée mensuelle forfaitaire du travail (151,66 heures) - ne correspondent pas à leur durée effective d'activité, mais au nombre d'heures d'accueil qu'elles réalisent en moyenne chaque mois, une assistante maternelle gardant le plus souvent plusieurs enfants en fonction de son agrément par le président du conseil départemental (jusqu'à quatre au maximum, sauf exceptions). Au-delà de cette question, l'étude que vient de publier la Drees apporte de nombreuses informations - portant sur l'année 2014 - à propos d'une profession qui représente le principal mode d'accueil de la petite enfance, avec 321.000 assistantes en activité et plus d'un million d'enfants accueillis pour un total de 103 millions d'heures rémunérées.

De fortes différences selon le nombre d'enfants

Avec un revenu mensuel moyen de 1.108 euros nets (en juin 2014) - soit 3,40 euros nets par heure et par enfant -, les assistantes maternelles représentent une masse salariale de 3,9 milliards d'euros. Leur salaire moyen est toutefois inférieur au Smic - ce qui est autorisé par la loi - et aux rémunérations des autres professions de la petite enfance.
Cette moyenne recouvre cependant de fortes différences selon le volume horaire. Ainsi, un quart des assistantes maternelles réalisent moins de 190 heures par mois, tandis qu'un autre quart réalise plus de 456 heures. Même s'il ne faut pas confondre heures d'accueil facturées et horaires de travail, il reste que le temps de travail des assistantes maternelles est plus important que celui des autres employés : 40 heures par semaine en moyenne (le temps réglementaire par enfant étant de 45 heures), contre 33 pour l'ensemble des autres employés et 38 pour ceux travaillant à temps complet. Les premières affichent toutefois un avantage, puisque leur temps de travail est concentré sur les cinq premiers jours de la semaine.
En termes d'activité, la période 2010-2014 se caractérise par une légère diminution du nombre d'heures par enfant : -2,3% pour les moins de 3 ans, -2,6% pour les 3-5 ans et -10,6% pour les 6 ans et plus. Cette baisse est toutefois compensée par une augmentation de 4,2% du nombre moyen d'enfants accueillis par assistante maternelle.

Des différences de salaires selon les territoires

Autre élément révélé par l'étude : les assistantes maternelles réalisent davantage d'heures rémunérées dans l'ouest de la France et dans les grandes villes. Sans surprise, leur salaire mensuel varie en fonction du nombre d'heures rémunérées, mais il présente aussi des différences marquées selon les territoires. Le salaire mensuel net le plus élevé s'observe ainsi en Ile-de-France et plus spécialement sur Paris et la petite couronne. Pour des raisons différentes, les salaires sont également plus élevés que la moyenne dans l'ouest et dans le quart sud-est de la France. A l'inverse, ils sont plus faibles dans le nord et dans le quart nord-est, ainsi que dans le centre la France. De façon générale, le salaire horaire augmente en fonction de la taille de l'aire urbaine de résidence : 3,10 euros nets dans les communes rurales, jusqu'à près de 4 euros à Paris (en 2014). Le profil des employeurs est également un déterminant des écarts de salaires, le revenu médian des ménages influant sur celui du salaire de leur assistante maternelle.
Mais, quelle que soit la localisation de l'assistante maternelle, l'étude de la Drees constate que les salaires sont en hausse depuis quelques années. La progression est ainsi de 6,8% en euros constants entre juin 2010 et juin 2014.


Pour aller plus loin

Lire aussi