Contrats aidés - L'Udes donne la parole aux employeurs de l'ESS


Envoyer à un contact

Vos coordonnées

Coordonnées de votre/vos contact(s)

*Champs obligatoires.

Comment les acteurs de l'ESS sont-ils affectés par la "baisse brutale des contrats aidés" ? Poursuivant sa campagne de mobilisation, l'Union des employeurs de l'économie sociale et solidaire (Udes) leur "donne la parole" cette semaine avec, pour commencer, un témoignage le 19 septembre d'une dirigeante de crèche associative. L'Udes "demande l'ouverture d'une concertation" et porte plusieurs propositions pour améliorer le système. Elle "plaide", en particulier, "pour la mise en place d'un budget pluriannuel qui donne de la visibilité aux employeurs et évite le 'stop and go'" et pour "l'assurance d'un haut niveau de prise en charge comprenant une formation diplômante ou certifiante et un accompagnement avec tutorat".
L'Udes entend développer ces orientations le 26 septembre prochain, lors d'une audition par le député Yves Blein (LREM, Rhône), rapporteur ESS de la commission des affaires économiques dans le cadre du projet de loi de finances pour 2018.
L'Union rappelle que les contrats aidés représentent 170.000 emplois de l'ESS, soit 7% du total. Sur 80.000 jeunes déjà embauchés dans ce cadre, un sur deux aurait "pu trouver le chemin d’un emploi durable".


Pour aller plus loin

Lire aussi